Toulouse, FRANCE





... me retrouver également sur Facebook


Traduire. To translate. Traducir. Zu übersetzen

dimanche 5 août 2012

Jean-Louis Yaich et le Docteur Gérard Apfeldorfer furent les pourfendeurs d'idées reçues sur la boulimie et l'amaigrissement. Ils écrivirent un beau témoignage à quatre mains... belles leçons de persévérance !



Un millésime de... 1988 !



Et si je perdais quelques chose comme une centaine de kilos ? *


* article publié le vendredi 2 mars 1990 dans le quotidien régional « Le Journal de Toulouse ».



Jean-Louis Yaïch en est venu à peser jusqu'à 186 kg en 1981... Janvier 1987, la peur au ventre, il prend la décision d'enterrer sa vie d'obèse. Il rencontre le Dr Gérard Apfeldorfer, un psy spécialiste ès comportement alimentaire. Ensemble, ils vont combattre la surcharge pondérale de Jean-Louis. « Kilos de plume, kilos de plomb » est le récit, comme un journal paru au Seuil, de cette Odyssée. Une extraordinaire aventure humaine !


 

« À l'heure où j'écris ces lignes, je pèse 172 kilos ». Jean-Louis n'a pas fait dans le détail... à peine la trentaine, il se voit comme un vieillard. Depuis trop longtemps, le moral en guenilles comme un mur de planches disjointes, il a cherché asile. Il a trouvé un refuge : son frigo... A trop bouffer, il en était rendu à être bouffé par la graisse. 


Yaïch-Apfeldorfer, gloire au tandem ! (émission Apostrophes, mai 1988)
Impossible de nouer ses lacets, impossible d'attraper son sexe pour pisser... La honte fut vite là. Il s'est claquemuré chez lui, laissant péricliter sa petite maison d'édition. Dès lors, n'ayant plus le physique du jeune cadre dynamique, la déchéance le guettait, la cloche en ligne de mire... Il avait essayé tous les régimes. En vain. Il songea à prendre le mal par ses racines. Non plus comment mais... pourquoi ? Un médecin comportementaliste lui sembla le seul recours. 

Jean-Louis, avec une franchise totale nous dévoile le fonctionnement mental d'un boulimique, nous explique ses tourments, nous donne à voir ses appréhensions, sa peur de manquer... Gérard, pour sa part, observe avec une lucidité bienveillante son patient à la conscience dichotomique, œuvrera pour le guider au fil des jours et des mois vers la reconquête de son corps. 

Cette reconquête passera par une identification. La recherche du sens de sa vie. La plume ou le stylo comme un garde-fou afin de vite vider son sac pour ne pas se remettre à engloutir... 

Lecture salubre, par ses effets inhibiteurs sur la tendance que nous avons tous, à en faire trop. Trop de quoi ? Trop de n'importe quoi : sentiments, sports, boulot et que sais-je encore... A trop vouloir démontrer, on ne prouve rien. L'excès crée la nuisance ! Réfléchissez-y et vous verrez... Dominique, sa compagne, sera son soutien durant les neuf mois de sa gestation au terme desquels, il a accouché de sa graisse. Pour enfin se voir presque svelte, mieux dans sa tête, mieux dans son corps ! 

Ce journal à deux mains est comme le compte-rendu d'un combat de titans ou encore un hymne à la vie. Peu à peu, sous nos yeux, se redessine un Homme : une bouffée d'air pur pour ceux d'entre vous qui flipperaient trop... 

L'édition en collection de poche (Le Seuil, Points Actuels) s'est enrichie d'une sorte de mode d'emploi de l'amaigrissement. Patrick Besset.














« Kilos de plume, kilos de plomb » par Jean-Louis Yaïch et le Docteur Gérard Apfeldorfer, chez Le Seuil.





Dernière minute

Jean-Louis Yaïch, né à Alger, en 1951, fut imprimeur à Toulouse dans les années 70 pour des mouvements alternatifs en France et en Espagne alors qu'y sévissait le franquisme,  cofondateur à Paris d'une maison d'édition spécialisée pour la jeunesse (Éditions Léon Faure), directeur de collection chez Gallimard, auteur d'une vingtaine d'ouvrages, nègre pour d'autres écrivains, psychothérapeute et sexologue pendant une dizaine d'années rue Réaumur, libraire breton spécialisé dans les livres rares à Bécherel, devenue Cité du Livre, gérant d'une laverie à Rennes...

Jean-Louis Yaïch, à Bécherel en 2009.
Depuis 2010, il s'adonne à la création authentiquement artisanale de stylos à partir de matériaux rares : ivoire de mammouth, ébène et autres bois précieux; il utilise le galuchat, la dorure à la feuille et par électroplacage au tampon.





Stylos Création
Le Bas Coudray.
35160 Talensac
Téléphone : 02.23.43.44.25
Contact : infos@stylos-creation.com






Le Docteur Gérard Apfeldorfer, psychiatre, cofondateur, en 1998, et coprésident d'honneur du Groupe de Réflexion sur l'Obésité et le Surpoids (GROS), est également l'auteur de plusieurs ouvrages, dont « Manger en paix ! » aux éditions Odile-Jacob en 2009. 


Ne s'affichant aujourd'hui qu'en tant que psychothérapeute, il promeut avec le Dr Jean-Philippe Zermati, un confrère s'affichant nutritionniste,  une nouvelle méthode d'amaigrissement se voulant radicalement différente et durable car travaillant sur le comportement alimentaire, les envies de manger émotionnelles... méthode qui se découvre en ligne sur www.linecoaching.com : il y propose deux formules tarifées mensuellement 19 € ou 25 €, jusqu'à résiliation.

La question se pose : qui du médecin ou du marchand doit-on écouter, entendre les conseils quand le premier apparaît sur un écran TV et le second sur la Toile ? La frontière entre les deux professionnels devient parfois si ténue que le doute naît... à qui profite la médiatisation grandissante de l'un, tenu par le serment d'Hippocrate, quand elle aide trop manifestement l'autre, sans obligation déontologique ?

 


Pour en savoir plus, n'hésitez pas : envoyez un courrier électronique à Patrick Besset sinon flashez le "QR code" avec votre smartphone ou cliquez dessus...
 

Bulletin météorologique du jour et des suivants car un écrivain averti en vaudrait deux !




Si le temps est à l'orage, emparez-vous d'un recueil de nouvelles joyeuses, vous pourrez toujours entendre les récriminations de votre compagnon ou de votre compagne qui s'époumone dans la pièce voisine sinon votre descendance qui s'étripe à l'étage.
Si la pluie mouille le jardin, lisez des bandes dessinées, des recettes de cuisine ou des magazines automobiles afin de moins vous mortifier...
Si une éclaircie pointe à l'horizon, saisissez le bouquin abandonné l'avant-veille pour vous installer confortablement devant la vitre du salon.
Si le soleil perce au travers des nuages, prenez un des titres que je vous recommande et jetez dans les cendres de la cheminée une mèche de vos cheveux pour conjurer le mauvais sort... mais de grâce, lisez, lisez encore, lisez toujours.

Il n'y a pas que le sexe ou le travail dans la vie, pas plus qu'il n'y aurait que des bons ou des méchants autour de vous...

Vous lisez ? Un peu, beaucoup...

Créez gratuitement votre questionnaire en ligne avec SurveyMonkey.

Playing for Change : un succès planétaire !

Playing for Change est un projet musical multimédia qui met en scène des musiciens des quatre coins du monde pour diffuser un message de paix. En mars 2005, Mark Johnson, ingénieur du son et réalisateur, filme le guitariste et chanteur Roger Ridley dans les rues de Los Angeles, interprétant Stand by me. Il décide alors d'ajouter à cette même chanson d'autres musiciens dont Grandpa Elliot à la Nouvelle-Orleans avec sa voix chaude, en superposant leur interprétation à celle de Roger Ridley.

Il part alors avec son équipe à Barcelone, où il enregistre notamment Clarence Bekker sur Stand by me avant de partir pour l'Afrique du Sud, l'Inde, le Népal, le Proche Orient afin d'enrichir Stand by me et d'autres chansons créées sur ce même concept. La vidéo officielle de Stand By Me compte aujourd'hui plus de 39 millions de visites sur Youtube et Dailymotion (actualisé en 2012).

Stand by Me (Reste près de moi) est une chanson interprétée par Ben E. King alias Benjamin Earl Nelson (1938-2015), composée et écrite en 1961 par lui-même avec Jerry Leiber (1933-2011) et Mike Stoller (1933- ..).

La Fondation Playing for Change est une organisation à but non lucratif destinée au développement d'écoles de musiques à travers le monde. En 2008, une première école de musique est créée par la Fondation à Guglethu, (Ntonga Music School), dans la banlieue de Cape Town, en Afrique du Sud. En 2010 deux écoles de musiques construites et ouvertes: L'École de Musique et de Dance Bizung, à Tamalé (Ghana), L'École de Musique de Kirina (Mali). La Fondation Playing for Change développe des programmes éducatifs au Népal à Tintale (Katmandu) et au Rwanda (Intore Cultural Center) en collaboration avec d'autres organisations.
La formation musicale " The Playing For Change Band " sera en tournée à travers le monde dès février 2012. On y retrouvera Mohammed Alidu (percussions - Nord du Ghana), Clarence Bekker (voix - Pays-Bas/Surinam), Grandpas Elliot (voix/harmonica - Nouvelle-Orléans), Mermans Kenkosenki (voix/percussions - République Démocratique du Congo), Jason Tamba (guitariste - Kinshasa, capitale de la République Démocratique du Congo) et Titi Tsira (voix - Gugulethu, township du Cap-Occidental, Afrique du Sud).

D'autres chansons sont rassemblées sur un cd/dvd produit en collaboration avec Concord Records, sorti en avril 2009 aux États-Unis. En 2010, un deuxième album sort, Playing for Change Live, qui réunit des artistes du monde entier sur scène. En 2011, un troisième album sort, "PFC 2: Songs Around The World".

Le documentaire "Playing for change : Peace trough music", (83 min) réalisé par Mark Johnson et Jonathan Walls est un voyage musical sur quatre continents qui relate la réalisation de ces chansons autour du monde, nous mène à la rencontre de musiciens de divers horizons, évoquant la réalité dans laquelle ils vivent et contemplant le pouvoir de la musique en tant que vecteur universel de paix. Le film est d'abord présenté en 2008 dans une version inachevée au Festival du Film de TriBeCa, à New York, avant d'être diffusé dans une version courte (57min), en été 2009 sur le "Public Broadcasting Service" (PBS) - réseau de télévision public à but non lucratif avec 354 stations de télévision membres aux États-Unis qui le détiennent en propriété collective. La version finale (83 min) est sortie aux États-Unis en octobre 2009 aux États-Unis en DVD en septembre 2009.


Pour vous, selon les circonstances, écrire correspond à...



. une vraie corvée qui vous pourrit la vie ? Vive le dictaphone, le téléphone sans fil et votre webcam...


. une étape obligatoire dont vous vous accommodez pour rédiger un rapport, demander une augmentation de salaire, vous plaindre d'un commerçant malhonnête ou dénoncer un voisin trop bruyant ?


. une activité archaïque, de la nostalgie au charme suranné qui vous ramène au temps de votre enfance, à l'époque des pleins et des déliés, du porte-plume, des plumes Sergent-Major et du bonnet d'âne ?


. un simple plaisir qui vous rend heureux, en maniant le verbe et la langue, afin de faire de belles phrases pour offrir de beaux voyages imaginaires à vos correspondants coincés dans la routine du quotidien ?


. une véritable drogue, vous êtes graphomane ? Pas un jour, pas une heure sans une ligne dans votre journal, sur l'écran d'un de vos ordinateurs, sur une feuille blanche, sur une page de carnet, dans la marge du journal parcouru en buvant votre café noir.


. une religion païenne ? Tous les jours, vous remerciez le ciel d'avoir permis aux sumériens des temps Anciens de vous léguer une si belle invention.

... dîtes-moi donc à quoi correspond, pour vous, le temps passé à écrire ?

Messages les plus consultés

Merci Jacquie !


Jacquie Lawson e-cards

Oser lire... en utilisant l'autre bout de la lorgnette ?!?

Région Midi-Pyrénées

UTOPIA Toulouse et Tournefeuille

Agenda du magazine Ramdam

Agenda culturel - Ville de Lausanne

Enfin libre ? Plus de temps libre pour pouvoir écrire, presque zen. Vive l'Euro Millions !




En savoir plus ?



Voici quelques destinations intéressantes, drôles parfois :

Vous cherchez un nouveau poste ? Viadeo - Offres d'emploi