Toulouse, FRANCE





... me retrouver également sur Facebook


Traduire. To translate. Traducir. Zu übersetzen

mercredi 3 décembre 2014

Le Livre de Poche : me voici faisant partie du jury du Prix des Lecteurs 2015 pour la catégorie Polar...



     
Pour le Prix des Lecteurs Polar : de février à juin, le juré recevra la sélection des 2 ou 3 ouvrages du mois. Au mois de juillet, il recevra 4 livres, soit 2 pour juillet et 2 pour août, soit un total de 16 livres, que le juré s’engage à lire. 

Du 27 août au 2 septembre 2015 : Le juré accèdera au bulletin de vote final comprenant la liste des 7 livres retenus au cours des mois précédents. Il sélectionnera le livre auquel il attribue le Prix des Lecteurs Policier 2015. Après s’être identifié, il accèdera au bulletin de vote et cochera la couverture du livre qu’il aura choisi le 2 septembre au plus tard.

Le Prix des Lecteurs du Livre de Poche Policier 2015 sera attribué à l'auteur ayant obtenu le plus grand nombre de votes. Il sera remis à l'auteur lauréat au mois de septembre lors d’une cérémonie à Paris.

* * * * *



Cher Monsieur Patrick Besset,

Nous sommes très heureux de vous annoncer que votre candidature a été retenue pour devenir membre de notre Jury du Prix des Lecteurs 2015 : POLAR.
 
A réception de ce message, nous vous remercions de bien vouloir nous confirmer votre engagement à devenir membre du jury, à lire les 2 à 3 livres que nous vous ferons parvenir chaque mois et à enregistrer votre vote sur le site du Livre de Poche selon les modalités que nous vous transmettrons ultérieurement. 
 
Rappelez-nous vos nom, prénom, adresse postale et numéro de téléphone (tél portable de préférence). 
 
Nous attendons avec impatiente votre confirmation. 
 
Nous vous ferons parvenir les 2 livres de la sélection du mois de février au plus tard le 25 janvier 2015.
 
Vous allez participer pendant ces prochains mois à la sélection du Prix des Lecteurs du Livre de Poche et nous sommes heureux de vous accueillir.
 
Avec nos plus chaleureuses salutations,
 
L'ÉQUIPE DU LIVRE DE POCHE




LIVRE DE POCHE
31, rue de Fleurus
75278 PARIS CEDEX 06




Sélections

Choisis parmi 2500 lecteurs candidats cette année, nous sommes 130 lecteurs à décider du polar qui aura été le meilleur de la production 2014... manifestement, il émerge des écritures exotiques avec des auteurs du nord de l'Europe, scandinaves en tête... effectivement la violence est partout !


Février 2015

La Reine de la Baltique
de Viveca Sten.
Viveca Sten











Qui ?
de Jacques Expert.
Jacques Expert





* En février, 2015, le jury Polar a majoritairement voté pour " Qui ? " de Jacques Expert,

- 78 votes pour "Qui ?"  de Jacques Expert,

- 51 votes pour "La Reine de la Baltique" de Viveca Sten,

129 votes sur 129 jurés.

J'ai préféré pour ma part "La Reine de la Baltique"... 

Am, stram, gram, 
Pic et pic et colégram, 
Bour et bour et ratatam, 
Am, stram, gram pic dam. 
Mais comme le Roi ne le veut pas, 
ça ne sera pas toi ! 
Puisqu'il me faut voter et choisir entre "Qui ?" de Jacques Expert et "La Reine de la Baltique ", je n'ai d'autre choix que de choisir non pas le meilleur des deux textes mais le moins mauvais. Je choisis donc le roman de Viveca qui pose un beau paysage nordique, fort exotique pour le français que je suis, qui amène bien l'intrigue, qui lentement embarque le lecteur... mais je maudis le travail bâclé du traducteur, Rémi Cassaigne, qui ne s'est pas arraché un ongle tant il a laissé des maladresses, des erreurs pitoyables de ponctuation qui m'ont rendu rageur. L'absence coupable de style a parasité ma lecture. Je ne peux imaginer que Viveca ait une prose aussi fade en suédois... alors qu'elle a réussi à captiver un si grand nombre de ses compatriotes ! Heureusement, entretemps, j'ai pu voir courant janvier 2015 et revoir le mois suivant, l'adaptation télévisée du roman, intitulée "Meurtres à Sandhamn " - réalisation : Marcus Olsson - Scénario : Sara Heldt et Thomas Borgström - diffusée par Arte, qui m'a enthousiasmé et m'a permis de mieux goûter la musicalité de cette œuvre et de persévérer. Je recommande aux éditeurs de s'entourer de meilleurs traducteurs... 


Mars 2015

Yeruldelgger
de Ian Manook.
   Ian Manook




















Le sommeil et la mort
de R. J. Kazinski
A. J. Kazinski




















* En mars 2015, le jury Polar a majoritairement voté pour "Yeruldelgger" d’Ian Manook,

- 85 votes pour "Yeruldelgger"  de Ian Manook,

- 41 votes pour "Le Sommeil et la mort" de Kazinski,

126 votes sur 129 jurés (il manquait 3 votes).

J'ai voté dans ce même sens, sans grand enthousiasme... pour
" Yeruldelgger "

Entre "Le sommeil et la mort" d'A. J. Kasinski alias le duo d'auteurs danois Anders Rønnow Klarlund et Jacob Weinreiche et puis "Yerudelgger" de Ian Manook alias Patrick Manoukian, je vote pour le second au ton plus vivant, au style plus alerte mais je ne suis pas convaincu par les descriptions gore, par quelques incongruités, par le souci qu'a eu l'auteur de tisser dans ce roman dont l'action se déroule en Mongolie des liens bien surprenant et donc superflus avec la France... marketing oblige ?

 Avril 2015



Un vent de cendres
Un vent de cendres
de Sandrine Collette
Sandrine Collette © Les pictographistes





















Gun Machine
Gun machine
de Warren Ellis

Warren Ellis




















Le Chasseur de regards
Le chasseur de regards
de Sebastian Fitzek

Sebastian Fitzek



















* En avril 2015,  le jury Polar a majoritairement voté pour " Gun Machine " de Warren Ellis,

- 52 votes pour " Gun Machine " de Warren Ellis,

- 43 votes pour " Un Vent de cendres " de Sandrine Collette,

- 33 votes pour " Le Chasseur de regards " de Sebastian Fitzek,

128 votes sur 129 jurés (il manquait 1 vote).

Pour ma part, j'ai préféré le roman de Sandrine Collette, " Un Vent de cendres ", auquel j'ai donné mon vote...


Enfin une écrivaine de polar qui a du style ! 

Un vent de cendres de Sandrine Collette

Bien souvent, les auteurs de romans policiers ne font preuve que d'une bonne connaissance des armes à feu, des us et coutumes de la police, du mode de vie des pervers et autres frappadingues ; parfois un travail de journaliste donne du sens ou de la consistance à l'enquête. Bien souvent encore, ils manient la langue française avec une pitoyable banalité et il est souvent difficile de trouver du style à ces écritures de journaleux, je ne veux pas parler ici des traductions étrangères effectuées sans âme ni talent. Mais là... chapeau ! Sandrine Collette nous offre à lire un court roman au style littéraire remarquable et à la puissance évocatrice épatante... Bravo ! Au-delà de l'intrigue, savourer sa langue est un vrai plaisir. Quelle découverte heureuse !


Mai 2015 

Je suis Pilgrim
de Terry Hayes
Terry Hayes





















Minuit à Pékin
de Paul French
Paul French





















Un été blanc et noir
de Frédéric Couderc
Frédéric Couderc





















* En mai, le jury Polar a majoritairement voté pour " Je suis Pilgrim " de Terry Hayes,

- 89 votes pour " Je suis Pilgrim "  de Terry Hayes,

- 22 votes pour " Un été blanc et noir " de Frédéric Couderc,

- 18 votes pour " Minuit à Pékin "  de Paul French.

129 votes sur 130 jurés (il manquait 1 vote).

Moi, je fus plus enthousiaste à la lecture du roman-documentaire vraiment noir de Paul French.

Quand le roman noir devient leçon d'Histoire...

Minuit à Pékin de Paul French


Paul French, en véritable ethnologue, nous offre un magnifique roman qui nous plonge avec une foison de détails réalistes dans un Pékin des années 30. Un père obsédé par le meurtre de sa fille adoptive, insatisfait des négligences coupables de l'enquête officielle s'entête à rechercher le vrai coupable... Paul French qui s'est servi de documents d'époque joue au reporter-détective et nous tient en haleine, faisant revivre une Chine des temps jadis, marquée des relents du colonialisme, nous narre par le menu les us et coutumes, les légendes et les craintes ataviques ; à nos oreilles résonne la vie grouillante des divers quartiers qu'il nous dépeint. Tout en nous agrippant aux indices historiques qui émaillent le récit pour reconstruire le contexte, nous haletons jusqu'au dénouement final. Une étrange et bien agréable sensation me fait frissonner : j'ai l'impression de lire un des romans noirs si captivants de James Ellroy, lorsqu'il se déguise en enquêteur retors, maniaque du détail... ce qui n'est pas pour me déplaire. Bravo !


Juin 2015


L'heure du chacal
de Bernhard Jaumann
Bernhard Jaumann




















Trouvée
de Luc Bossi & Isabelle Polin
Luc Bossi & Isabelle Polin





















* Pour le mois de juin, 5e vote... le jury a majoritairement voté pour " Trouvée " de Luc Bossi et Isabelle Polin,

- " Trouvée " de Luc Bossi et Isabelle Polin = 81 votes

- " L’Heure du chacal " de Bernhard Baumann = 45 votes

126 votes sur 130 jurés (il manquait 4 votes)

J'ai apprécié le livre sombre de Bernhard Jaumann... qui me transporte à nouveau dans ce Sud-Est africain dont je ne connais que le Kenya.

 
Parce qu'il est né en Allemagne et qu'il vit à Windhoeck, en Namibie, parce qu'il en a une vision objective de la sociologie, Bernhard Jaumann y met magnifiquement en scène son enquêtrice Clemencia Garrise, bien embarrassée de sa famille collante comme une sangsue, du township Katutura de 170 000 âmes, fondé en 1959 pour y reléguer de force les noirs de Windhoeck. À la suite de l'assassinat d'un certain Abraham "Slang" Van Zyl, cadre blanc dirigeant, ancien des services secrets sud-africains, celle-ci s'efforce de démêler les intrigues qui ont concouru, en 1989, à l'assassinat d'Anton Lubowski, avocat de son état, membre du SWAPO (organisation de libération fondée en 1960) et chantre de la lutte anti-apartheid. Il faut savoir que même si Anton Lubowski a une réalité historique, le roman est une pure fiction... extrêmement plausible. C'est en cela qu'il nous tient en haleine jusqu'au bout, nous faisant découvrir par l'autre bout de la lorgnette les outrances du racisme, de ce que fut l'apartheid et les compromissions ayant permis si longtemps un tel théâtre politique obscène.


Juillet 2015

La suite ne sera que silence
de Christian Bindner
Christian Bindner





















Diables au Paradis
de Franco di Mare
Franco di Mare





















Boris Quercia
 
Les rue de Santiago
de Boris Quercia





















* Pour le mois de juillet, le jury a majoritairement voté pour " La suite ne sera que silence " de Christian Bindner.

- "La suite ne sera que silence" de Christian Bindner = 62 votes

- "Diables au paradis"  de Franco Di Mare = 31 votes

- "Les rues de Santiago" de Boris Quercia = 31 votes

 124 votes sur 130 jurés (il manquait 6 votes).

J'ai bien apprécié le roman policier de Franco di Mare, "Diables au paradis", au thème inhabituel, à l'écriture ciselée, longue balade en scooter dans Naples, glauque, interlope. Rien n'y manque !


Franco di Mare nous offre là, un roman policier à la facture surprenante, empreint d'une érudition littéraire sidérante, inhabituelle dans le genre du polar. Il faut dire que Carmine, son héros christique mène double vie, après avoir dû abandonner une carrière universitaire prometteuse de professeur de philologie pour devenir l’exécuteur des basses œuvres de la Camorra napolitaine... Cherche-t-il la rédemption ou tout simplement à survivre dans une ville décrite comme la capitale du crime impuni ? Des flash-back en contre-champ nous font découvrir l'enfance des divers protagonistes, marionnettes du destin, victimes d'un théâtre antique que n'aurait pas renié Racine. La trame est captivante, nous tient en haleine, sans aucune gratuité dans la narration qui pourrait sinon essouffler le lecteur. Après avoir tourné la dernière page, lu les dernières lignes, il apparaît que ce bouquin montre une belle écriture scénaristique qui pourrait faire l'objet d'une remarquable adaptation au cinéma. Bravo !


Août 2015


Antonio Garrido
Le lecteur de cadavres
d'Antonio Garrido





















Norman Ginzberg
Arizona Tom
de Norman Ginzberg





















* Pour le mois d'août 2015, le jury Polar a majoritairement voté pour "Le Lecteur de cadavres" d’Antonio Garrido,

- "Le Lecteur de cadavres" d’Antonio Garrido = 88 VOTES

- "Arizona Tom" de Norman Ginsberg = 35 VOTES

123 VOTES SUR 130 JURES (il manquait 7 votes).



J'ai aimé lire ce polar " Arizona*Tom " d'un autre genre, de Norman Ginzberg.. qui m'a plongé dans le far-west de la grande époque des pionniers et des cow-boys.


Jean-Christophe Giesbert alias Norman Ginzberg a eu l'étrange idée de mettre en scène Ocean Miller, un shérif juif quinquagénaire, alcoolique et revenu de tout, s'efforçant de tirer son épingle du jeu depuis la fin de la guerre de Sécession, durant laquelle il servit dans l'artillerie yankee. Depuis une dizaine d'années, il fait respecter la loi à Brewsterville, un patelin sur le déclin, paumé en lisière du désert de Mojave, en Arizona. Le mercredi 8 juin 1883, lors de sa chevauchée d'inspection, il trouve un gosse, Tom, presque mourant sous le soleil ardent, traînant derrière lui un macabre colis... le cadavre d'un homme décapité, presque démembré. Il le ramène à son bureau. Et il lui faudra se battre pour éviter au gosse une justice expéditive voulue par les notables qui voient en Tom le meurtrier parfait car trop évident. Norman Ginzberg décrit un far-west sans concession et nous suivons son shérif dans sa quête de la vérité, à une époque où les à-peu-près étaient légion. Le style est superbe, la narration fluide, la galerie des portraits et les grands espaces particulièrement bien dessinés, l'évocation d'une Amérique profonde de la fin du XIXe siècle est passionnante, les us et coutumes décrits sans concession. On relèvera seulement la négligence de l'auteur dans sa mise en place de la chronologie : il n'a pas su manipuler sa calculette et s'est mélangé les crayons, détail mineur qui n'enlève rien au plaisir de lire ce polar singulier.



* * * * *

Vendredi 21 août 2015...
Je reçois ce jour un e-mail me précisant que Le Livre de Poche a le plaisir de m'inviter le jeudi 17 septembre, à partir de 19h00, à l’Hôtel Potocki - CCI Paris Île-de-France - 27 avenue de Friedland 75008 Paris à la remise des Prix des Lecteurs 2015 et du Choix des Libraires 2015. Cet évènement donnera lieu à un cocktail et une soirée, en compagnie des auteurs, des libraires, des journalistes, des éditeurs de toutes les maisons d'édition avec qui Le Livre de Poche travaille, les jurés du Prix des Lecteurs. Cela devrait faire environ 500 personnes. 
Courrier attendu pour la semaine prochaine... 
Le voilà !



Il me faudrait arborer un  badge à mettre à l'entrée de l’Hôtel Potocki, pour permettre de m'identifier en tant que juré du Prix des Lecteurs 2015 et en signe de reconnaissance auprès des auteurs et  auprès des autres membres du jury.
Bientôt, il nous faudra voter, parmi les 7 livres finalistes, pour celui qui apparaîtra comme le grand gagnant... une étrange sélection qui se fera pour beaucoup par le moins mauvais des choix. Il aurait été plus judicieux de donner à chacun des livres lus un nombre de points ventilés sur plusieurs thèmes. Et à la fin, celui qui aurait remporté le plus de points aurait été déclaré vainqueur de manière incontestable. 
Là, ce jeu de poules, orienté et biaisé, comme celui des chaises musicales n'est pas digne de l'expression sereine d'un choix éclairé puisqu'il ressemble trop à un choix orienté.
Finalement, je décide de ne pas participer au dernier vote attendu avant le 7 septembre 2015 pour ne pas cautionner une élection qui n'aura pas donner des chances identiques à tous les bouquins en lice... et de plus, je décline l'invitation à la soirée puisque les frais d'hébergement et de voyage depuis nos provinces respectives sont à la charge de chacun des jurés. M'enfin, on n'est pas des sauvages !


Épilogue...
le jury va donc voter parmi les 7 finalistes pour attribuer le Prix des Lecteurs 2015 dans la catégorie Polar. Mouais !
Aussi, comme pour les concours œnologiques, l'étiquette sur le flacon ne fait pas forcément le meilleur vin. 

Et finalement quel est le  lapin qui est sorti du chapeau pour ce Prix des Lecteurs dans la catégorie Polar pour 2015 ?
...  " Je suis Pilgrim "  de Terry Hayes, roman publié aux éditions JC Lattès en 2014. Mouais !
Il va se chuchoter avec des gloussements d'aise qu'il s'agit là du meilleur polar de l'année 2015... rien n'est plus faux selon moi ! 
Allez, circulez, il n'y a rien à voir.

Morale de l'aventure ?
Il ne faut tenir compte d'aucune jaquette ou d'aucun bandeau dont les éditeurs affublent certains titres de leur production... il s'agit trop souvent d'attrape-mouches. 
 
 


http://patrickbesset.blogspot.fr


Pour en savoir plus, n'hésitez pas : envoyez un courrier électronique à Patrick Besset sinon flashez le "QR code" avec votre smartphone ou 
cliquez dessus...

Bulletin météorologique du jour et des suivants car un écrivain averti en vaudrait deux !




Si le temps est à l'orage, emparez-vous d'un recueil de nouvelles joyeuses, vous pourrez toujours entendre les récriminations de votre compagnon ou de votre compagne qui s'époumone dans la pièce voisine sinon votre descendance qui s'étripe à l'étage.
Si la pluie mouille le jardin, lisez des bandes dessinées, des recettes de cuisine ou des magazines automobiles afin de moins vous mortifier...
Si une éclaircie pointe à l'horizon, saisissez le bouquin abandonné l'avant-veille pour vous installer confortablement devant la vitre du salon.
Si le soleil perce au travers des nuages, prenez un des titres que je vous recommande et jetez dans les cendres de la cheminée une mèche de vos cheveux pour conjurer le mauvais sort... mais de grâce, lisez, lisez encore, lisez toujours.

Il n'y a pas que le sexe ou le travail dans la vie, pas plus qu'il n'y aurait que des bons ou des méchants autour de vous...

Vous lisez ? Un peu, beaucoup...

Créez gratuitement votre questionnaire en ligne avec SurveyMonkey.

Playing for Change : un succès planétaire !

Playing for Change est un projet musical multimédia qui met en scène des musiciens des quatre coins du monde pour diffuser un message de paix. En mars 2005, Mark Johnson, ingénieur du son et réalisateur, filme le guitariste et chanteur Roger Ridley dans les rues de Los Angeles, interprétant Stand by me. Il décide alors d'ajouter à cette même chanson d'autres musiciens dont Grandpa Elliot à la Nouvelle-Orleans avec sa voix chaude, en superposant leur interprétation à celle de Roger Ridley.

Il part alors avec son équipe à Barcelone, où il enregistre notamment Clarence Bekker sur Stand by me avant de partir pour l'Afrique du Sud, l'Inde, le Népal, le Proche Orient afin d'enrichir Stand by me et d'autres chansons créées sur ce même concept. La vidéo officielle de Stand By Me compte aujourd'hui plus de 39 millions de visites sur Youtube et Dailymotion (actualisé en 2012).

Stand by Me (Reste près de moi) est une chanson interprétée par Ben E. King alias Benjamin Earl Nelson (1938-2015), composée et écrite en 1961 par lui-même avec Jerry Leiber (1933-2011) et Mike Stoller (1933- ..).

La Fondation Playing for Change est une organisation à but non lucratif destinée au développement d'écoles de musiques à travers le monde. En 2008, une première école de musique est créée par la Fondation à Guglethu, (Ntonga Music School), dans la banlieue de Cape Town, en Afrique du Sud. En 2010 deux écoles de musiques construites et ouvertes: L'École de Musique et de Dance Bizung, à Tamalé (Ghana), L'École de Musique de Kirina (Mali). La Fondation Playing for Change développe des programmes éducatifs au Népal à Tintale (Katmandu) et au Rwanda (Intore Cultural Center) en collaboration avec d'autres organisations.
La formation musicale " The Playing For Change Band " sera en tournée à travers le monde dès février 2012. On y retrouvera Mohammed Alidu (percussions - Nord du Ghana), Clarence Bekker (voix - Pays-Bas/Surinam), Grandpas Elliot (voix/harmonica - Nouvelle-Orléans), Mermans Kenkosenki (voix/percussions - République Démocratique du Congo), Jason Tamba (guitariste - Kinshasa, capitale de la République Démocratique du Congo) et Titi Tsira (voix - Gugulethu, township du Cap-Occidental, Afrique du Sud).

D'autres chansons sont rassemblées sur un cd/dvd produit en collaboration avec Concord Records, sorti en avril 2009 aux États-Unis. En 2010, un deuxième album sort, Playing for Change Live, qui réunit des artistes du monde entier sur scène. En 2011, un troisième album sort, "PFC 2: Songs Around The World".

Le documentaire "Playing for change : Peace trough music", (83 min) réalisé par Mark Johnson et Jonathan Walls est un voyage musical sur quatre continents qui relate la réalisation de ces chansons autour du monde, nous mène à la rencontre de musiciens de divers horizons, évoquant la réalité dans laquelle ils vivent et contemplant le pouvoir de la musique en tant que vecteur universel de paix. Le film est d'abord présenté en 2008 dans une version inachevée au Festival du Film de TriBeCa, à New York, avant d'être diffusé dans une version courte (57min), en été 2009 sur le "Public Broadcasting Service" (PBS) - réseau de télévision public à but non lucratif avec 354 stations de télévision membres aux États-Unis qui le détiennent en propriété collective. La version finale (83 min) est sortie aux États-Unis en octobre 2009 aux États-Unis en DVD en septembre 2009.


Pour vous, selon les circonstances, écrire correspond à...



. une vraie corvée qui vous pourrit la vie ? Vive le dictaphone, le téléphone sans fil et votre webcam...


. une étape obligatoire dont vous vous accommodez pour rédiger un rapport, demander une augmentation de salaire, vous plaindre d'un commerçant malhonnête ou dénoncer un voisin trop bruyant ?


. une activité archaïque, de la nostalgie au charme suranné qui vous ramène au temps de votre enfance, à l'époque des pleins et des déliés, du porte-plume, des plumes Sergent-Major et du bonnet d'âne ?


. un simple plaisir qui vous rend heureux, en maniant le verbe et la langue, afin de faire de belles phrases pour offrir de beaux voyages imaginaires à vos correspondants coincés dans la routine du quotidien ?


. une véritable drogue, vous êtes graphomane ? Pas un jour, pas une heure sans une ligne dans votre journal, sur l'écran d'un de vos ordinateurs, sur une feuille blanche, sur une page de carnet, dans la marge du journal parcouru en buvant votre café noir.


. une religion païenne ? Tous les jours, vous remerciez le ciel d'avoir permis aux sumériens des temps Anciens de vous léguer une si belle invention.

... dîtes-moi donc à quoi correspond, pour vous, le temps passé à écrire ?

Messages les plus consultés

Merci Jacquie !


Jacquie Lawson e-cards

Oser lire... en utilisant l'autre bout de la lorgnette ?!?

Région Midi-Pyrénées

UTOPIA Toulouse et Tournefeuille

Agenda du magazine Ramdam

Agenda culturel - Ville de Lausanne

Enfin libre ? Plus de temps libre pour pouvoir écrire, presque zen. Vive l'Euro Millions !




En savoir plus ?



Voici quelques destinations intéressantes, drôles parfois :

Vous cherchez un nouveau poste ? Viadeo - Offres d'emploi